Nous nous sommes levé vers 8h30. Nous avons pris une douche puis nous sommes partis pour la mairie du Tignet où ce déroule le festival Ti'Cosplay. De bon matin, les stands et notre scène s'installe et c'est un peu l'ennui... Je tourne un peu pour voir ce qui s'installe, il y a du jeu de rôle et surtout des goodies en rapport avec la japanimation.

Le reste du groupe nous rejoint vers 13h et nous en profitons pour aller manger. Coté nourriture, on a droit à des petits plats asiatiques plutot sympa mais pas forcément nourrissant. J'ai rarement mangé autant de riz dans le même week-end !

L'après-midi, nous faisons nos balance, nous jouons quelques morceaux pour attirer le chalant, nous dédicaçons à tour de bras et nous avons été invité à jouer un laser game dans une structure gonflable, c'était très fun.

Finalement, nous nous isolons pour répéter un peu le concert parce qu'à la balance, nous avons repéré quelques problèmes de cohésion et nous préférons travailler un peu dessus plutôt que de refaire les mêmes erreurs sur scène.

Vers 19h, nous allons prendre notre repas du soir. J'ai opté pour les nouilles cette fois, mais j'ai eu du riz en bonus... On finit de préparer notre matériel et de gentils fans m'amènent les paroles de Zoug Amag Zlong que j'avais oublié chez moi.

Nous retardons un peu le début du concert parce qu'à 20h, la place est un peu vide alors que tout le monde mange dans la salle. A 20h20, Benoit, le gentil organisateur et Lady Fae montent sur scène pour présenter le concert et les 15 ans du groupe. Et là, c'est le drame ! Lady Fae, utilise un anglicisme atroce, le verbe Résurecté au lieu de Réssucité. Ce sera l'un des deux fils rouges de la soirée, avec une transformation assez rapide en Résurectal, le sort qui crée des zombies qui ont mal au cul...

Bref, à 20h30, nous montons sur scène pour un concert de plus de deux heures qui restera dans les mémoires. Le public comptait 250 à 300 personnes qui sont passé par toutes les phases du fou rire. Sur scène, pendant les morceaux, dès que je regardais Julien ou Aspic, nous devions nous retenir d'exploser de rire. Le second fil rouge, ce fut le gag récurant sur mes heures de trajets qui ont augmenté sans cesse pendant tout de concert, passant de 10h à 300h ! Ce concert fut purement incroyable, avec une énergie de malade, un feeling incroyable et surtout, une bonne humeur très contagieuse.

Après le concert, j'ai rangé mon matériel malgré la pression des fans puis j'ai rejoint les autres membres du groupe qui ont repris les dédicaces. Nous avons parlé avec plein de fans, nous avons ri beaucoup et on nous a amené du très bon whisky.

Finalement, vers minuit, nous sommes rentré nous coucher au gite, parce que demain, il y a 9h de route pour rentrer au Mordor !

Ghislain